Écrire Bahrein. Abdulhadi al Khawaja arrète sa grève de la faim

Informations complémentaires sur l’AU 166/14, MDE 11/035/2014, 13 octobre 2014 Aucune action complémentaire n’est requise de la part des membres du Réseau Actions urgentes Le prisonnier d’opinion Abdulhadi Al Khawaja, l’un des 13 militants de premier plan de l’opposition bahreïnite qui sont incarcérés actuellement, a cessé sa grève de la faim le 23 septembre. Abdulhadi Al Khawaja, prisonnier d’opinion de nationalités bahreïnite et danoise, a arrêté sa grève de la faim le 23 septembre, au bout de 30 jours. Des membres de sa famille lui ont rendu visite en prison le 6 octobre et ont indiqué qu’il avait repris trois kilos et que sa tension artérielle était un peu basse mais que les médecins lui avaient dit qu’elle reviendrait à la normale une fois qu’il aurait repris plus de poids. Abdulhadi Al Khawaja a perdu 11 kilos durant sa grève de la faim. D’après ses proches, le médecin a déclaré qu’il se trouvait à la fin dans un état critique où sa tension artérielle et sa glycémie augmentaient et baissaient très rapidement, si bien qu’il aurait pu avoir une crise cardiaque ou plonger dans le coma pendant son sommeil. La famille d’Abdulhadi Al Khawaja a indiqué qu’il avait cessé sa grève de la faim car d’autres détenus également en grève de la faim tombaient malades. Il a demandé aux autres de mettre fin à leur grève, et ils ont répondu qu’ils ne le feraient que s’il arrêtait la sienne. Après qu’Abdulhadi Al Khawaja a cessé sa grève de la faim, les autres en ont fait autant. Aucune action complémentaire n’est requise de la (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse