Écrire Syrie. Un couple, Rania Alabbasi et son mari Abdulrahman Yasin, et ses six enfants en danger

AU 258/14, MDE 24/045/2014, 14 octobre 2014

ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 25 NOVEMBRE 2014 À :
Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci.

r
Rania Alabbasi, son mari Abdulrahman Yasin et leurs six enfants, âgés de trois à 15 ans, sont victimes d’une disparition forcée orchestrée par les autorités syriennes. Ces personnes ont été arrêtées en mars 2013.

Selon un proche vivant à l’étranger, le 9 mars 2013, des agents du ministère du Renseignement se sont rendus au domicile de Rania Alabbasi et Abdulrahman Yasin, et ont appréhendé ce dernier. Ils ne semblent pas avoir donné la raison de cette arrestation. Les agents sont revenus le lendemain et ont confisqué de l’argent, des bijoux, des documents et les trois voitures de la famille, entre autres.

Ils sont revenus une nouvelle fois le 11 mars et ont arrêté Rania Alabbasi et ses six enfants. Le couple a cinq filles – Dima, 15 ans, Entisar, 14 ans, Najah, 11 ans, Alaa, neuf ans et Layan, trois ans – ainsi qu’un fils, Ahmad, sept ans. Le secrétaire de Rania Alabbasi, qui se trouvait dans la maison à l’arrivée des forces de sécurité, a lui aussi été appréhendé.

Un ancien détenu affirme avoir été incarcéré dans les mêmes locaux du ministère du Renseignement (la section 291) que Rania Alabbasi et ses six enfants pendant environ trois semaines après leur arrestation. On ignore où la famille se trouve actuellement et Amnesty International craint pour le bien-être de ces personnes étant donné que les actes de torture et autres mauvais traitements sont monnaie courante dans les centres de détention syriens. Leurs proches ont demandé de leurs nouvelles mais les autorités syriennes n’ont donné aucune information sur le sort du couple et de ses enfants, ni expliqué pourquoi ils avaient été arrêtés.

DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS, en arabe, en anglais ou dans votre propre langue :

 ? exhortez les autorités à révéler ce qui est arrivé à Rania Alabbasi, Abdulrahman Yasin et leurs six enfants, à leur permettre immédiatement de contacter leur famille et leur avocat, à veiller à ce qu’ils soient protégés de la torture et autres mauvais traitements, et à leur donner accès à tous les soins médicaux dont ils pourraient avoir besoin ;

 ? appelez-les à relâcher sans délai les six enfants et à libérer Abdulrahman Yasin et Rania Alabbasi, à moins qu’ils soient inculpés rapidement d’une infraction prévue par la loi et jugés conformément aux normes internationales d’équité.

ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 25 NOVEMBRE 2014 À :
Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci.

Représentant permanent de la Syrie aux Nations unies
Bashar Jaafari, Ambassador Extraordinary and Plenipotentiary
820 Second Avenue, 15th Floor
New York, NY 10017, États-Unis
Fax : +1 212 983 4439
Courriel : exesec.syria@gmail.com
Formule d’appel : Your Excellency, / Monsieur,

Président de la Syrie
Bashar al-Assad
Fax : +963 11 332 3410 (merci de vous montrer persévérant-e) (s’il est impossible d’envoyer un fax, incluez votre message au président dans un courriel à l’ambassadeur, en demandant qu’il soit transmis)
Formule d’appel : Your Excellency, / Monsieur le Président,

Ministre de la Défense
General Fahd Jassem al-Freij
Fax : +963 11 223 7842 / +963 11 666 2460 (merci de vous montrer persévérant-e) (s’il est impossible d’envoyer un fax, incluez votre message au président dans un courriel à l’ambassadeur, en demandant qu’il soit transmis)
Formule d’appel : Your Excellency, / Monsieur le Ministre,

Veuillez également adresser des copies aux représentants diplomatiques de la Syrie dans votre pays

Ambassade de la République arabe syrienne
Avenue F.D.Roosevelt 3
1050 Bruxelles
eMail : ambsyrie@skynet.be
Fax 02.646.40.18

COMPLEMENT D’INFORMATION
Rania Alabbasi, dentiste, est une ancienne joueuse internationale d’échecs.
Pour en savoir plus sur la pratique massive de la torture et autres mauvais traitements dans les centres de détention en Syrie, voir le document Syrie. « Je voulais mourir ». Témoignages de survivants de la torture en Syrie
(http://www.amnesty.org/fr/library/info/MDE24/016/2012/fr). Depuis le début du mouvement de protestation en 2011, des milliers de personnes seraient mortes alors qu’elles étaient détenues par les forces de sécurité syriennes. Amnesty International a rendu compte de cette situation dans le document Morts en détention. Cas de mort en détention sur fond de protestations populaires en Syrie (http://www.amnesty.org/fr/library/info/MDE24/035/2011/fr). Pour en savoir plus sur les conditions de détention dans les locaux de certaines branches des forces de sécurité syriennes, suivez la campagne d’Amnesty International contre les disparitions forcées : https://campaigns.amnesty.org/fr/campaigns/conflict-in-syria.
Noms : Rania Alabbasi (f), Abdulrahman Yasin (h), Dima (f), Najah (f), Alaa (f), Layan (f) et Ahmad (h)

AU 258/14, MDE 24/045/2014, 14 octobre 2014

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.