Écrire Azerbaïdjan. La journaliste d’investigation Khadija Ismayilova, harcelée

AU 257/14, EUR 55/019/2014, 15 octobre 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 26 NOVEMBRE 2014 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Khadija Ismayilova – journaliste d’investigation qui critique ouvertement le régime en Azerbaïdjan – craint d’être arrêtée après avoir été harcelée par les autorités, qui l’ont également empêchée de quitter le pays. Depuis longtemps, les autorités la prennent pour cible en raison de ses articles sans concession. Elle risque actuellement un procès pénal pour des charges de diffamation sous-tendues par des motifs politiques. Khadija Ismayilova, journaliste d’investigation renommée et reporter à Radio Free Europe, critique ouvertement le régime et a publié plusieurs articles dans lesquels elle dénonçait la corruption et des violations des droits humains. Le 12 octobre, Khadija Ismayilova n’a pas été autorisée à quitter le pays pour se rendre à une conférence internationale sur la paix et les droits humains qui se tenait à Prague (République tchèque). En effet, elle était sous le coup d’une interdiction de voyager émise par le parquet, soi-disant parce qu’elle est témoin dans une affaire pénale en cours. Avant cela, le 3 octobre, elle avait été fouillée et détenue pendant quatre heures à l’aéroport international de Bakou alors qu’elle rentrait de Strasbourg (France), où elle avait exposé à des députés de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) la détérioration de la situation en matière de droits humains en (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse