Écrire Etats-Unis. Nouveaux chefs d’inculpation passibles de la peine de mort pour le Libyen Ahmed Abu Khatallah .

Action complémentaire sur l’AU 155/14, AMR 51/050/2014, 16 octobre 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 27 NOVEMBRE 2014 Un Libyen capturé par l’armée américaine en Libye en juin et transféré aux États-Unis deux semaines plus tard pour être jugé a récemment été inculpé de faits passibles de la peine de mort. Les charges retenues contre lui concernent un attentat contre la mission diplomatique des États-Unis à Benghazi en septembre 2012, dans lequel quatre ressortissants américains ont été tués. Les forces américaines ont capturé Ahmed Abu Khatallah près de Benghazi (est de la Libye) le 15 juin. Il a été détenu au secret à bord d’un navire de la marine américaine jusqu’à son arrivée aux États-Unis, où il a été présenté devant un tribunal le 28 juin. Il a été inculpé, à la suite d’une plainte au pénal déposée en juillet 2013, de participation présumée à l’attentat commis le 11 septembre 2012 contre la Mission spéciale des États-Unis et son annexe à Benghazi, qui a provoqué la mort de quatre ressortissants américains : l’ambassadeur J. Christopher Stevens, Sean Patrick Smith, Tyrone Snowden Woods et Glen Anthony Doherty. Dans un premier temps, Ahmed Abu Khatallah était poursuivi pour « soutien matériel et apport de ressources à des terroristes ayant entraîné la mort », chef d’inculpation passible de la réclusion à perpétuité. Le 14 octobre, il a été mis en accusation pour de nombreux autres chefs, dont certains passibles de la peine de mort : un chef de « meurtre d’une personne bénéficiant d’une protection internationale », (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

LE COQ WALLON A DU PLOMB DANS L’AILE

Les milliers d’armes qui sont vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition