Écrire Myanmar. Des journalistes Kyaw Zaw Hein, Ko Win Tin, Thura Aung, Kyaw Min Khaing, Yin Min Htun condamnés à deux ans de prison

Action complémentaire sur l’AU 213/14, ASA 16/026/2014, 17 octobre 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 28 NOVEMBRE 2014 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Cinq professionnels des médias ont été condamnés à deux ans de prison au Myanmar en raison de la publication d’un article. Ce sont des prisonniers d’opinion, détenus uniquement pour avoir exercé sans violence leur droit à la liberté d’expression. Le 16 octobre, Kyaw Zaw Hein, Ko Win Tin, Thura Aung, Yin Min Htun et Kyaw Min Khaing, qui travaillent pour le journal Bi Midday Sun au Myanmar, ont été condamnés à deux ans de prison par le tribunal du district de Padeban, à Yangon, la ville la plus importante du pays. Les cinq hommes avaient été arrêtés entre le 7 et le 16 juillet, après que le Bi Midday Sun a publié le 7 juillet un article annonçant que la chef de file de l’opposition Aung San Suu Kyi et des responsables ethniques avaient été élus pour former un gouvernement provisoire. Le journaliste Kyaw Zaw Hein, le chef d’édition Ko Win Tin et le rédacteur en chef Thura Aung ont été arrêtés les 7 et 8 juillet à Yangon par des agents de la Section spéciale. Le 16 juillet, les autorités thaïlandaises ont interpellé Yin Min Htun et Kyaw Min Khaing, respectivement responsable et éditeur du journal, dans la ville frontalière de Mae Sot, et les ont remis aux autorités du Myanmar. Les cinq hommes ont d’abord été inculpés en vertu de la Législation d’exception, avant d’être inculpés en vertu de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse