Écrire Action urgente. Turquie. Des refugiés syriens risquent d’être expulsés

AU 260/14 EUR 44/018/2014, 17 octobre 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 28 NOVEMBRE 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Une centaine de réfugiés de Syrie risquent d’être renvoyés à Kobané/Aïn Al-Arab, ville ravagée par la guerre. Ils font partie d’un groupe de plus de 250 hommes, femmes et enfants de Kobané détenus illégalement depuis le 5 octobre par les autorités turques dans une salle de sport de la ville frontalière de Suruç, province de ?anl ?urfa, dans le sud-est de la Turquie. Ce groupe a déjà subi deux vagues d’expulsions, les 14 et 16 octobre. Selon les informations fournies par les avocats qui ont rendu visite aux réfugiés et par l’un des détenus, plus de 250 Syriens au total (dont jusqu’à 30 enfants) ont été placés en détention aux alentours des 5 et 6 octobre après avoir attendu en vain pendant 24 heures, au poste-frontière de Mür ?itp ?nar, l’autorisation d’entrer en Turquie. Ils fuyaient la ville de Kobané/Aïn Al-Arab, où des affrontements armés ont actuellement lieu entre le groupe armé qui se fait appeler l’État islamique (EI) et les Unités de protection populaire (YPG), branche armée du Parti de l’union démocratique (PYD) kurde syrien qui contrôle Kobané depuis juillet 2012. Les réfugiés – ils sont au moins 250 – sont détenus dans une salle de sport où ils dorment sur de simples couvertures et où ils ne peuvent ni se laver ni laver leur linge. Le 10 octobre, le gouverneur de la province de ?anl ?urfa aurait déclaré aux avocats (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir