Écrire 149 réfugiés hmong de nationalité laotienne, parmi lesquels 77 enfants et neuf nourrissons

ASA 39/011/2007 - Action complémentaire sur l’AU 324/06 (ASA 39/017/2006 du 29 novembre 2006) et ses mises à jour (ASA 39/018/2006 du 8 décembre 2006, ASA 39/002/2007 du 19 janvier 2007, ASA 39/003/2007 du 29 janvier 2007 et ASA 39/004/2007 du 31 janvier 2007) Le 16 août à midi, les 149 réfugiés hmong de nationalité laotienne détenus dans le centre de détention pour immigrés de Nong Khai ont entamé une grève de la faim afin de protester contre leur maintien en détention dans des conditions épouvantables. Amnesty International est profondément inquiète pour leur bien-être, d’autant plus que plus de la moitié d’entre eux sont des enfants et que certains souffrent déjà de problèmes de santé aggravés par leurs conditions de détention et le fait qu’ils aient été incarcérés pendant une longue période. Les conditions du centre de Nong Khai se sont récemment dégradées. Depuis le mois de juin, ces réfugiés sont enfermés dans deux cellules exiguës, surpeuplées et sans fenêtre où la température est élevée, sans jamais pouvoir en sortir, dans des conditions que le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a qualifiées de « déplorables ». Selon les informations recueillies par Amnesty International, les autorités ne leur fournissent pas d’eau potable salubre, ne leur permettent pas de laver leurs vêtements et ont retiré leurs couvertures et leurs moustiquaires. Ces mesures auraient été prises en guise de représailles contre l’évasion, en juin, de sept membres de ce groupe de détenus, dont deux ont été de nouveau (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir