Écrire Bahrein. Le militant Nabeel Rajab est libéré sous caution, mais se voit interdire de voyager

Action complémentaire sur l’AU 249/14, MDE 11/043/2014, 3 novembre 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 15 DÉCEMBRE 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Nabeel Rajab a été libéré sous caution et l’audience concernant son affaire a été reportée au 20 janvier 2015. Il s’est vu interdire tout déplacement à l’étranger. Le militant des droits humains Nabeel Rajab a été libéré sous caution le 2 novembre, lors d’une audience à l’issue de laquelle le verdict concernant son affaire devait être rendu. Son procès a été repoussé au 20 janvier 2015 et il s’est vu imposer une interdiction de voyager. Amnesty International s’est entretenue avec Nabeel Rajab, qui a déclaré qu’il avait appris cette interdiction en lisant un article. Durant l’audience, le juge lui avait confirmé qu’il était autorisé à se déplacer. L’inculpation d’« outrage public à des institutions officielles », au titre de l’article 216 du Code pénal bahreïnite, n’a pas été abandonnée. S’il est déclaré coupable, il encourt jusqu’à trois ans de prison. Nabeel Rajab a déclaré à Amnesty International : « Je tiens à remercier tous les membres et toutes les sections d’Amnesty International. Grâce à vos efforts, j’ai été libéré et je vous exhorte à continuer, car des centaines d’autres personnes sont toujours derrière les barreaux ». DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS, en anglais, en arabe ou dans votre propre langue : exhortez les autorités bahreïnites à (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.