Écrire Bahrein. Le militant Nabeel Rajab est libéré sous caution, mais se voit interdire de voyager

Action complémentaire sur l’AU 249/14, MDE 11/043/2014, 3 novembre 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 15 DÉCEMBRE 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Nabeel Rajab a été libéré sous caution et l’audience concernant son affaire a été reportée au 20 janvier 2015. Il s’est vu interdire tout déplacement à l’étranger. Le militant des droits humains Nabeel Rajab a été libéré sous caution le 2 novembre, lors d’une audience à l’issue de laquelle le verdict concernant son affaire devait être rendu. Son procès a été repoussé au 20 janvier 2015 et il s’est vu imposer une interdiction de voyager. Amnesty International s’est entretenue avec Nabeel Rajab, qui a déclaré qu’il avait appris cette interdiction en lisant un article. Durant l’audience, le juge lui avait confirmé qu’il était autorisé à se déplacer. L’inculpation d’« outrage public à des institutions officielles », au titre de l’article 216 du Code pénal bahreïnite, n’a pas été abandonnée. S’il est déclaré coupable, il encourt jusqu’à trois ans de prison. Nabeel Rajab a déclaré à Amnesty International : « Je tiens à remercier tous les membres et toutes les sections d’Amnesty International. Grâce à vos efforts, j’ai été libéré et je vous exhorte à continuer, car des centaines d’autres personnes sont toujours derrière les barreaux ». DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS, en anglais, en arabe ou dans votre propre langue : exhortez les autorités bahreïnites à (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir