Écrire Cuba. Un procès équitable doit avoir lieu sans délai supplémentaire

Action complémentaire sur l’AU 215/12, AMR 25/004/2014, 6 novembre 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 18 DÉCEMBRE 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Après trois ajournements, le procès de deux détracteurs du régime et de leur voisin qui devait avoir lieu le 7 novembre est de nouveau postposé. Aucune date n’a été fixée pour le nouveau procès. Amnesty International est préoccupée par le fait que tous les éléments garantissant un procès équitable ne sont pas réunis, notamment les droits de citer des témoins et de contester les preuves à charge. Sonia Garro Alfonso, qui fait partie des Dames en blanc, son mari Ramón Alejandro Muñoz González et leur voisin Eugenio Hernández Hernández sont en détention provisoire depuis le 18 mars 2012. Des sympathisants du régime avaient organisé devant le domicile de Sonia Garro Alfonso et de Ramón Alejandro Muñoz González un « acte de répudiation », manifestation orchestrée par leurs soins avec la participation d’agents des forces de sécurité et visant à harceler et à intimider des détracteurs du régime. Leur objectif était d’empêcher Sonia Garro Alfonso et Ramón Muñoz González de participer à la commémoration de la répression contre les dissidents qui avait débuté le 18 mars 2003 et avait conduit à l’emprisonnement de 75 militants pacifiques. En septembre 2013, le parquet a inculpé Sonia Garro Alfonso, Ramón Muñoz González et Eugenio Hernández Hernández de troubles à l’ordre public et de tentative de meurtre. Sonia Garro (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse