Écrire Sierra Leone. Le journaliste David Tam Baryoh risque d’être maintenu en détention illimitée

AU 281/14, AFR 51/002/2014, 6 novembre 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 18 DÉCEMBRE 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le journaliste sierra-léonais David Tam Baryoh, est détenu depuis le 3 novembre, à la suite d’une ordonnance signée par le président Ernest Bai Koroma. L’article 29 (17) (a) de la Constitution prévoit qu’il peut être maintenu en détention pour une durée indéterminée au titre des dispositions relatives à l’état d’urgence. Il n’a pas été inculpé. Amnesty International le considère comme un prisonnier d’opinion. Lundi 3 novembre, David Tam Baryoh a été arrêté par des policiers à son bureau situé à Freetown, la capitale. Il s’est vu décerner une ordonnance de mise en détention signée par le président Ernest Bai Koroma, qui l’a accusé d’incitation à la rébellion. Le 1er novembre, David Tam Baryoh a interviewé un porte-parole de l’opposition sur Citizen FM, une radio indépendante. Ce porte-parole a critiqué l’approche adoptée par le gouvernement pour faire face à l’épidémie d’Ebola et s’est dit inquiet de ses méthodes de gestion du fonds affecté à la lutte contre ce virus. Lors de l’interview, David Tam Baryoh a de son côté condamné l’intention affichée par le président Koroma de se présenter pour un troisième mandat. David Tam Baryoh est incarcéré à la prison de Pademba Road, où il a été examiné les 3 et 5 novembre par un médecin, qui a indiqué qu’il souffrait d’hypertension et devait être immédiatement hospitalisé. Il a été admis à l’hôpital (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.