Écrire Syrie. Jadia Nofal et Omar al Shaar arrêtés à la frontière.

AU 282/14, MDE 24/048/2014, 10 novembre 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 22 DÉCEMBRE 2014 Les Syriens Jadia Nofal et Omar al Shaar ont été appréhendés le 31 octobre dernier par des agents des services de l’immigration côté syrien près de la frontière entre la Syrie et le Liban. Nous sommes sans nouvelles d’eux depuis, ce qui laisse craindre pour leur bien-être. Le 22 octobre 2014, Jadia Nofal, directeur du Centre pour la démocratie et les droits civils en Syrie, et Omar al Shaar, journaliste et traducteur, se sont rendus à Beyrouth, au Liban, en passant par un poste-frontière. En rentrant à Damas, la capitale de la Syrie, la semaine suivante, ils ont été arrêtés à la frontière et placés en détention par des agents des services de l’immigration. Selon une source sur place, les deux hommes ont pu contacter des proches pendant leur détention et les ont informés qu’ils seraient remis à des membres de la Sûreté politique, l’une des agences de renseignement syriennes. D’après les informations communiquées par d’anciens détenus à Amnesty International, la torture et autres mauvais traitements sont monnaie courante dans les centres de détention gérés par ces agences. Selon le contact de l’organisation, les autorités n’ont donné aucun détail concernant l’arrestation de Jadia Nofal et Omar al Shaar. On ignore donc pourquoi ils ont été appréhendés, mais tous deux ont déjà été placés en détention en raison de leur militantisme pacifique. Jadia Nofal a été condamné à cinq ans de prison en 1992 pour son implication dans (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse