Écrire Etats-Unis. Soupçons de racisme à l’approche de l’exécution de Leon Taylor dans le Missouri.

AU 278/14, AMR 51/052/2014, 6 novembre 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 19 NOVEMBRE 2014 Leon Taylor, un homme de 56 ans, doit être exécuté dans le Missouri le 19 novembre. Il a été déclaré coupable en 1995 d’un meurtre commis en 1994. De graves doutes subsistent quant au rôle joué par son appartenance ethnique dans son procès. Leon Vincent Taylor a été reconnu coupable du meurtre de Robert Newton, qui a été abattu le 14 avril 1994 au cours de l’attaque à main armée de la station-service qu’il tenait à Independence, dans le Missouri. Après que les jurés n’ont pas réussi à s’accorder sur la peine à appliquer, le juge l’a condamné à mort, estimant que les circonstances aggravantes justifiaient un tel châtiment. Cependant, en 1997, la cour suprême du Missouri a ordonné une nouvelle audience de détermination de la peine car le réquisitoire du procureur était inapproprié. Lors de cette nouvelle audience, en 1999, le jury a voté à l’unanimité en faveur d’une condamnation à mort. Leon Taylor est afro-américain. Robert Newton était blanc. L’audience de 1999 s’est déroulée dans le comté de Jackson, où environ 20 % de la population était afro-américaine et où des éléments avaient déjà montré que le ministère public avait recours à des tactiques discriminatoires pour sélectionner les jurés et que l’appartenance ethnique influençait les décisions du ministère public en fonction desquelles des prévenus encourraient ou non la peine de mort. Tous les jurés de cette audience étaient blancs, le procureur ayant écarté sommairement six jurés (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse