Écrire Russie. Le militant emprisonné Rouslan Koutaev, doit être libéré immédiatement

Action complémentaire sur l’AU 66/14, EUR 46/052/2014, 13 novembre 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 25 DÉCEMBRE 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Le 31 octobre dernier, la Cour suprême de la République tchétchène a décidé de réduire la peine prononcée contre Rouslan Koutaev à deux mois de prison mais n’a pas annulé sa sentence. Cet homme est un prisonnier d’opinion et doit par conséquent être libéré immédiatement et sans condition. Lors de l’audience en appel, Rouslan Koutaev a une fois de plus clamé son innocence. Il a notamment fait remarquer qu’il n’avait jamais signé la déclaration de la police, selon laquelle il transportait de l’héroïne au moment de son arrestation le 20 février 2013. La défense a demandé à plusieurs reprises à la Cour, en vain, qu’un examen de l’écriture soit effectué afin d’établir l’authenticité de la signature. Rouslan Koutaev a cité publiquement le nom d’un haut fonctionnaire qui l’avait torturé et menacé de le tuer en lui mettant un couteau sous la gorge. Avant cela, les autorités ont refusé d’enquêter sur ses allégations de torture. Lorsqu’il a pris la parole pour la dernière fois, cet homme a affirmé que les autorités tchétchènes avaient fait pression sur toutes les personnes impliquées dans ce procès, mais il a appelé les juges à essayer malgré tout de se montrer aussi impartiaux que possible au vu des circonstances. Si la Cour suprême a réduit la peine de prison prononcée contre Rouslan Koutaev à deux mois et n’a fait aucune (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.