Écrire Honduras. Le dirigeant paysan Juan Ángel López Miralda assassiné, d’autres potentiellement menacés.

AU : 291/14, AMR 37/011/2014, 14 novembre 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 26 DÉCEMBRE 2014 Un dirigeant paysan et responsable local a été tué le 11 novembre dans le nord du Honduras. Sa mort intervient peu de temps après le meurtre d’une autre responsable paysanne, en août. La sécurité de sa famille et celle d’autres dirigeants pourrait être menacée. Le 11 novembre, Juan Ángel López Miralda (également appelé Juan Galindo) a été abattu par deux inconnus circulant à moto dans la communauté de Rigores (municipalité de Trujillo, département de Colón). Il a été atteint de plusieurs balles dans le dos. Il rentrait chez lui à bicyclette après avoir assisté à une réunion dans une église des environs. Juan Ángel López Miralda était un dirigeant paysan, membre jusqu’à la fin 2013 du Mouvement paysan unifié de l’Aguán, une organisation qui lutte pour le respect des droits à la terre des paysans de la région de l’Aguán. En novembre 2013, Juan Ángel López Miralda avait dû s’installer à l’étranger après avoir reçu des menaces de mort. Il était récemment rentré chez lui pour des motifs familiaux. En novembre 2013, Juan Ángel López Miralda avait signalé au Comité des familles de détenus et disparus du Honduras (COFADEH, une organisation de défense des droits humains) qu’il avait fait l’objet d’au moins deux tentatives d’assassinat : l’une en avril 2013, par des hommes portant une cagoule, et l’autre en octobre de la même année, quelques jours seulement après la visite de policiers au domicile de son père. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.