Écrire Chine. La militante Su Changlan détenue au secret .

AU 275/14, ASA 17/054/2014, 4 novembre 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 16 DÉCEMBRE 2014 On est sans nouvelles de la défenseure chinoise des droits des femmes Su Changlan depuis qu’elle a été arrêtée par la police le 27 octobre. Il est à craindre que sa détention ne soit liée aux commentaires qu’elle a publiés en ligne pour soutenir les manifestations à Hong Kong. Les autorités refusent de révéler où elle se trouve à son mari et à son avocat, et elle risque de subir des actes de torture et des mauvais traitements. La militante Su Changlan a été interrogée par la police à Foshan, dans le centre de la province du Guangdong, à deux reprises en septembre, après qu’elle a publié des commentaires sur les réseaux sociaux en soutien aux manifestations pro-démocratie organisées à Hong Kong. Le 27 octobre, elle a été interpellée à son domicile par des policiers afin d’être interrogée au poste de Guicheng, à Nanhai (Foshan). Elle était soupçonnée d’avoir « cherché à provoquer des conflits et troublé l’ordre public », infraction passible de cinq ans d’emprisonnement, qui est souvent utilisée pour faire taire les défenseurs des droits humains et les détracteurs du gouvernement. L’époux de Su Changlan s’est rendu au poste de police local et au bureau de la Sécurité publique de Foshan le 28 octobre, afin de se renseigner sur sa situation, mais les autorités ont refusé de révéler où elle se trouvait. Des agents du Bureau des plaintes au bureau de la Sécurité publique ont assuré que la famille aurait une réponse à sa requête dans les (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.