Écrire Ouzbekistan. Mirsobir Khamidkariev, victime de torture, condamné à l’issue d’un procès inique

Action complémentaire sur l’AU 277/14, EUR 62/009/2014, 19 novembre 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 31 DÉCEMBRE 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le 18 novembre, Mirsobir Khamidkariev, producteur et homme d’affaires ouzbek, a été condamné à huit ans d’emprisonnement pour extrémisme à l’issue d’un procès inique. Selon des informations dignes de foi, il a été torturé en détention à Tachkent. Le tribunal pénal de Tachkent l’a déclaré coupable au titre des articles 216 (« création d’une association publique ou d’une organisation religieuse interdite ») et 244-2 (« création, direction ou participation à des organisations religieuses extrémistes, séparatistes, fondamentalistes ou autres organisations interdites ») du Code pénal ouzbek. L’avocat russe qui le représentait avant qu’il ne soit enlevé en Russie par les services de sécurité a indiqué que l’audience avait été fixée au 13 novembre, puis reportée au 20 novembre. Il en a été informé et prévoyait d’y assister. Cependant, le 18 novembre au matin, Mirsobir Khamidkariev a été transféré à l’improviste du centre de détention provisoire à la salle d’audience. Il a demandé un jour supplémentaire pour préparer sa défense, ce que le juge lui a refusé. Il dispose de 10 jours pour interjeter appel de sa condamnation. Mirsobir Khamidkariev s’est réfugié en Russie en 2010 et y a demandé l’asile, après avoir été inculpé d’organisation d’un groupe terroriste islamiste, Islam Jihadchilari, par les autorités ouzbèkes. Il (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.