Écrire Israël reprend les démolitions de maisons à titre punitif .

AU 296/14, MDE 15/035/2014, 21 novembre 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 2 JANVIER 2015 Le gouvernement israélien a ordonné la démolition des habitations familiales de plusieurs Palestiniens (sept au moins) auteurs d’attentats ayant entraîné la mort d’Israéliens. Israël affirme être forcé de prendre de telles mesures pour dissuader quiconque de commettre des attentats à l’avenir. Les autorités israéliennes prévoient de démolir ou de rendre inaccessibles les habitations familiales de sept Palestiniens au moins, qui ont participé à des attaques contre des civils et des membres des forces de sécurité à Jérusalem-Est, dans d’autres parties de la Cisjordanie et à Tel-Aviv depuis le 4 août. La liste comprend les maisons suivantes : à Jérusalem-Est, habitations de la femme et des enfants d’Ibrahim Akari (Shuafat), de la mère de Muhammad Jaabis et des familles des cousins Ghassan et Uday Abu Jamal (Jabal al Mukabber), de la famille de Mutaz Hijazi (Abu Tor) ; à Hébron, habitation de la femme et des enfants de Maher Hashlamon ; à Naplouse, habitation des parents de Nur al Din Abu Hashiya (camp de réfugiés d’Askar). Les familles Akari, Jaabis, Hijazi et Abu Jamal ont reçu des ordres de démolition entre le 13 et le 20 novembre. Elles disposaient d’un délai de 48 heures pour former un recours. La Haute Cour de justice a pris une ordonnance provisoire empêchant la démolition de la maison familiale des Jaabis au moins jusqu’au 24 novembre, date à laquelle leur requête contre l’ordre de démolition sera examinée. Selon (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse