Écrire Bahreïn. Ahmad Mshaima de nouveau arrêté.

Action complémentaire sur l’AU 5/14, MDE 11/046/2014, 25 novembre 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 6 JANVIER 2015 Ahmad Mshaima a été une nouvelle fois arrêté le 13 novembre. Il n’a pas pu consulter d’avocat depuis son arrestation. Il est probablement détenu uniquement pour avoir exercé son droit à la liberté d’expression. Ahmad Hassan Ali Mshaima a été arrêté le 13 novembre alors qu’il tentait de quitter Bahreïn par la route qui relie ce pays à l’Arabie saoudite. Il a été maintenu au secret pendant le premier jour de sa détention, mais il a pu téléphoner à sa famille le lendemain. Lorsque ses avocats ont demandé à assister à son interrogatoire devant le parquet, on leur a répondu que son nom ne figurait pas sur la liste des personnes interrogées ce jour-là. Pourtant, quand il a parlé à ses proches, Ahmad Mshaima leur a indiqué que le parquet l’avait interrogé la veille hors de la présence de son avocat. L’équipe juridique qui représente Ahmad Mshaima n’a pas pu le contacter ni accéder à son dossier depuis son arrestation. Cependant, lors d’un appel téléphonique passé à sa famille, il a précisé qu’on l’avait accusé, au cours de l’interrogatoire, d’avoir insulté le roi de Bahreïn en lisant un poème durant une fête religieuse. Ahmad Mshaima a déjà été arrêté en décembre 2013 et inculpé de « rassemblement illégal dans l’intention de commettre des infractions et de perturber la sécurité publique », avant d’être libéré sous caution en juin, sans que son procès soit terminé. Celui-ci reprendra en décembre. Il est maintenant (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Mariée de force, violée et condamnée à mort

Mariée de force, Noura Hussein a été violée par son mari. Elle l’a tué en légitime défense : le Soudan l’a condamnée à mort. Agissez pour elle : signez notre pétition