Écrire Arabie Saoudite. Le corps d’Ali Agirdas, un prisonnier exécuté, n’a pas été restitué à sa famille

Action complémentaire sur l’AU 302/09, MDE 23/034/2014, 26 novembre 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 7 JANVIER 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Ali Agirdas, ressortissant turc condamné à l’issue d’un procès inique pour trafic de drogue, a été exécuté le 20 novembre dans la capitale saoudienne, Riyadh. Sa famille a appris sa mort par les médias et son corps ne lui a pas été restitué. Ali Agirdas a été exécuté le 20 novembre à Riyadh. Sa famille n’avait pas été informée de l’imminence de son exécution et, d’après leur dernière conversation téléphonique le 19 novembre, il semble qu’il n’en savait rien non plus. La famille n’a appris son exécution que dans l’après-midi du 20 novembre, lorsque des proches et des voisins les ont avertis que cette information était parue sur le site Internet de l’Agence de presse saoudienne officielle. Ses proches ont demandé à plusieurs reprises que son corps leur soit rendu, mais en vain. Ils ignorent même où il a été emmené. Ali Agirdas avait été arrêté le 24 février 2007 à Riyadh pour trafic de drogue, alors qu’il était âgé de 28 ans. Il a été condamné à mort par le tribunal général de la ville le 18 juin 2008. Sa condamnation a été confirmée en appel, puis par la Cour suprême avant d’être ratifiée par le Roi. Ali Agirdas n’était assisté ni d’un interprète ni d’un avocat lors de son interrogatoire et de son procès. Il n’a bénéficié des services d’un avocat que lors de son procès en appel et a été condamné sur la base d’une (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.