Écrire Chine. La militante Su Changlan, maintenue en détention dans un lieu inconnu

Action complémentaire sur l’AU 275/14, ASA 17/055/2014, 28 novembre 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 9 JANVIER 2015. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Nous craignons pour le bien-être de Su Changlan, défenseure chinoise des droits des femmes, maintenue en détention dans un lieu inconnu depuis le 27 octobre dernier, sans pouvoir contacter un avocat. L’une de ses amies est également détenue depuis qu’elle a été arrêtée le 25 novembre, en même temps que le mari de Su Changlan. Cette dernière risque d’être inculpée d’« atteinte à la sécurité nationale ». Le 27 octobre 2014, des policiers sont venus chercher Su Changlan chez elle à Nanhai, Foshan, dans le centre de la province du Guangdong. Celle-ci avait publié des commentaires sur les réseaux sociaux en soutien aux manifestations pro-démocratie à Hong Kong. Les autorités ont refusé à plusieurs reprises de révéler où elle se trouve ou quelles sont les charges pesant sur elle. Le 19 novembre, son avocat, qui avait demandé à lui rendre visite, a reçu une réponse négative de la part de la police, expliquant que Su Changlan était détenue car soupçonnée d’« atteinte à la sécurité nationale » et d’« activités terroristes », mais ces accusations n’ont pas été confirmées. Le 25 novembre, la police de Nanhai a arrêté le mari de Su Changlan, Chen Dequan, et une de ses amies, Chen Qitong (également appelée Tian Li), qui lui fournissait une assistance juridique. Chen Dequan a été détenu pendant 11 heures, durant lesquelles il (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Un professeur de la VUB condamné à mort

Le Dr Ahmadreza Djalali, un citoyen iranien résidant en Suède et professeur invité à la VUB en Belgique, a été condamné à mort : demandez sa libération, signez la pétition !