Écrire Turquie. Haluk Selam Tufanl ?, un objecteur de conscience, emprisonné

AU 304/14, EUR 44/022/2014, 4 décembre 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 15 JANVIER 2015. Le 4 décembre dernier, l’objecteur de conscience Haluk Selam Tufanl ? a été placé en détention pendant 10 jours après que le tribunal militaire de Nicosie (territoire nord de Chypre) l’a déclaré coupable de « non-respect de l’appel à mobilisation », car cet homme a refusé de participer à un entraînement militaire d’une journée en 2011. Haluk Selam Tufanl ? s’est déclaré objecteur de conscience le 8 décembre 2011, un mois après avoir refusé de participer à l’appel à la mobilisation annuelle du 2 novembre 2011. Il a déjà effectué son service militaire obligatoire « sous la contrainte » entre 2009 et 2010. Depuis qu’il a fait part de son objection de conscience, cet homme a refusé de se présenter à l’appel à la mobilisation chaque année. Les poursuites militaires pour son absence aux entraînements militaires de 2012, 2013 et 2014 n’ont pas encore été lancées. En se déclarant objecteur de conscience, Haluk Selam Tufanl ? a dit : « J’ai été forcé d’effectuer mon service militaire entre 2009 et 2010. Durant 15 mois, ma vie a été réglementée par des personnes dont la parole a plus de poids que la mienne. Pendant mon service militaire, que j’ai commencé à l’âge de 27 ans, des amis avec qui j’avais mangé et bu m’ont été présentés comme des ennemis. Un an après avoir fini, j’ai reçu l’ordre de participer à l’entraînement militaire dans le cadre de l’appel à la mobilisation. On m’a dit que jusqu’à ce qu’ils décident du contraire, j’étais un (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse