Écrire Corée du Nord. Des jeunes peut-être exécutés

Action complémentaire sur l’AU 141/13, ASA 24/008/2014, 5 décembre 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 21 JANVIER 2014 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Deux jeunes Nord-Coréens renvoyés dans leur pays depuis le Laos en mai 2013 auraient été exécutés. Sept autres personnes arrêtées en même temps auraient été emmenées dans un camp de prisonniers où elles risquent d’être victimes de torture, de travail forcé et d’autres mauvais traitements, voire même d’homicide. Moon Chul et une autre personne dont nous ignorons l’identité auraient été exécutés en août ou septembre 2014, selon l’organisation à but non lucratif Mool-mang-cho, qui fournit une éducation aux Nord-Coréens arrivant en Corée du Sud. Les sept autres jeunes renvoyés de force depuis le Laos auraient été conduits au camp de prisonniers politiques de Kaechon, également appelé « Camp 14 », où ils risquent d’être victimes de torture et de travail forcé, de manquer de nourriture et de connaître des conditions d’hygiène déplorables, ainsi que d’autres mauvais traitements. Neuf Nord-Coréens, âgés de 14 à 19 ans, ont été arrêtés le 10 mai 2013 au Laos pour avoir franchi illégalement la frontière chinoise. Ils auraient ensuite été emmenés de Vientiane, la capitale du Laos, à Kunming, en Chine, puis à Pékin, avant d’être renvoyés en avion à Pyongyang, la capitale de la Corée du Nord, le 28 mai. Le gouvernement sud-coréen avait pourtant fait part aux autorités chinoises et laotiennes de sa volonté d’accueillir les (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir