Écrire Iran. Le journaliste irano-americain Jason Rezaian en détention.

AU 307/14, MDE 13/065/2014, 9 décembre 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 20 JANVIER 2015 Le journaliste irano-américain Jason Rezaian est détenu à l’isolement depuis six mois à la prison d’Evin à Téhéran. Il ne peut pas consulter d’avocat mais il a été conduit pour la première fois au tribunal le 6 décembre dernier. Cet homme est un prisonnier d’opinion. Jason Rezaian, correspondant du Washington Post basé en Iran, a été arrêté par des agents de sécurité en civil dans la soirée du 22 juillet 2014 en même temps que sa femme, Yeganeh Salehi, qui écrit pour le journal émirien The National. Leur domicile a été fouillé et leurs passeports leur ont été confisqués. Leur famille ignorait où ils se trouvaient pendant environ un mois. Yeganeh Salehi a été libérée sous caution en août 2014. D’après Ali Rezaian, le frère de Jason Rezaian, celui-ci a été interrogé à plusieurs reprises. Un avocat mandaté par la famille n’a pas été autorisé à rencontrer son client ou à consulter les documents de l’affaire. Ali Rezaian a expliqué qu’au cours d’une audience qui a duré toute la journée du 6 décembre devant un tribunal révolutionnaire, son frère n’a bénéficié que de l’assistance d’un interprète et a dû signer un document dans lequel il déclarait reconnaître les charges pesant sur lui. On ignore quelles sont les accusations portées contre Jason Rezaian et quel en est le motif. Depuis son arrestation, cet homme est détenu à l’isolement à la prison d’Evin, et ne reçoit que rarement la visite de sa famille. Il souffre d’hypertension et a besoin d’un (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse