Écrire Russie. Empêchez le harcèlement visant des avocats daghestanais Sapiyat Magomedova (f) et Musa Suslanov (m)

Action complémentaire sur l’AU 147/13, EUR 46/053/2014, 9 décembre 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 20 JANVIER 2014 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Deux avocats du Daghestan, république russe située dans le Caucase du Nord, continuent de recevoir des menaces liées au travail qu’ils effectuent sur une affaire d’homicide très médiatisée. L’un d’eux fait même l’objet de poursuites. Les avocats Sapiat Magomedova et Moussa Souslanov ont reçu de nouvelles menaces qui, selon eux, sont liées à leurs activités professionnelles. Entre les 20 et 25 novembre, des inconnus les ont suivis. Sapiat Magomedova a indiqué à Amnesty International que des voitures suspectes étaient stationnées devant son cabinet et son domicile, dans la ville de Khassaviourt. Le 20 novembre, une voiture l’a suivie alors qu’elle circulait en ville au volant de son véhicule. Le 22 octobre, le ministère daghestanais de l’Intérieur a engagé des poursuites à l’encontre de Sapiat Magomedova en raison d’un article publié par l’agence de presse en ligne indépendante Kavkazskiy Uzel en septembre 2013, dans lequel elle déclarait que des policiers avaient torturé l’un de ses clients en prison, à Khassaviourt. Alors que l’article figure sur le site Internet de l’agence depuis plus d’un an, le ministère de l’Intérieur réclame que Sapiat Magomedova revienne publiquement sur ses allégations afin de protéger l’« honneur », la « dignité » et la « réputation professionnelle » des policiers (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir