Écrire Azerbaïdjan. La journaliste Khadija Ismayilova, détenue pour des accusations motivées par des considérations politiques

Action complémentaire sur l’AU 257/14, EUR 55/023/2013, 15 décembre 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 26 JANVIER 2015. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. La journaliste d’investigation Khadija Ismayilova a été placée en détention provisoire le 5 décembre pour des accusations motivées par des considérations politiques. En outre, les autorités ont suspendu la licence professionnelle de son avocat le 10 décembre. Khadija Ismayilova a été arrêtée le 5 décembre et placée en détention provisoire pour deux mois par le tribunal du district de Sabail, à Bakou, la capitale. Elle a été inculpée en vertu de l’article 125 du Code pénal azerbaïdjanais (incitation au suicide ou tentative de suicide). Les autorités l’ont accusée d’avoir incité un ancien collègue et prétendu ami proche à se suicider. Selon les autorités azerbaïdjanaises, Khadija Ismayilova a été arrêtée pour avoir « porté atteinte » à l’« honneur et la dignité [de cet homme] sur les réseaux sociaux et auprès de ses amis parce qu’il avait mis fin à leur relation et avait l’intention d’épouser une autre femme ». Les autorités affirment aussi que Khadija Ismayilova a réussi à faire pression pour qu’il soit renvoyé du média pour lequel ils travaillaient tous les deux comme journalistes et d’une organisation de diffusion où son collègue avait été engagé par la suite. Les deux médias ont réfuté les allégations selon lesquelles Khadija Ismayilova serait impliquée dans ce renvoi. De plus, les autorités azerbaïdjanaises n’ont (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.