Écrire Colombie. Des défenseurs des droits humains de nouveau menacés de mort

Action complémentaire sur l’AU 229/14, AMR 23/036/2014, 15 décembre 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 26 JANVIER 2015. Environ 80 défenseurs des droits humains ont été désignés dans des menaces de mort déposées par les paramilitaires des Aigles noirs au Centre de la mémoire, de la paix et de la réconciliation dans la ville de Bogotá. Depuis septembre, des défenseurs des droits humains ont fait l’objet de menaces de mort collectives à plusieurs reprises en Colombie. Le 9 décembre, un inconnu a remis des menaces de mort écrites à un défenseur des droits humains du Centre de la mémoire, de la paix et de la réconciliation à Bogotá, la capitale. Ces menaces se présentaient sous la forme d’un dépliant, affichant le logo du groupe paramilitaire des Aigles noirs et intitulé « Plan d’expulsion pan pan pan ». Figuraient sur ce dépliant les noms de plusieurs défenseurs des droits humains appartenant au Mouvement national des victimes de crimes d’État (MOVICE) : Alfonso Castillo, directeur de l’Association nationale d’aide sociale, (ANDAS) ; Camilo Álvarez, de Fils et filles pour le souvenir et contre l’impunité, ainsi que des personnes travaillant pour des députés qui se sont mobilisés en faveur des droits humains. Ces menaces de mort qualifiaient les personnes sur la liste et leurs proches de « cibles militaires ». DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS, en espagnol ou dans votre propre langue : dites-vous inquiet pour la sécurité des personnes (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.