Écrire Mexique. Une communauté indigène harcelée en raison de sa mobilisation

AU 311/14, AMR 41/044/2014, 12 décembre 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 23 JANVIER 2015 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Des responsables indigènes et d’autres membres de leur communauté ont été victimes d’actes d’intimidation et de harcèlement en raison de leur opposition à la construction d’un nouveau parc éolien dans l’isthme de Tehuantepec, dans le sud du Mexique. On craint qu’ils ne soient victimes de nouvelles menaces. Des membres de l’Assemblée populaire des peuples de Juchiteco (APPJ), une organisation de peuples indigènes de Juchitán, dans l’État d’Oaxaca, ont indiqués qu’ils avaient été victimes de menaces, apparemment liées à leur opposition à la construction d’un nouveau parc éolien au sein de leur communauté. Le 5 décembre, María del Carmen Ruíz Martínez, membre de l’APPJ, a reçu un appel téléphonique menaçant d’une femme dont on ignore l’identité lui ordonnant, à elle et ses collègues, de ne pas assister aux réunions sur le projet de construction du parc éolien. Le 4 décembre, María Isabel Jiménez Salinas, une autre membre de l’APPJ, a indiqué qu’elle avait été suivie par une moto alors qu’elle raccompagnait Mariano Gómez López, membre, porte parole et avocat de l’APPJ, à son domicile. María Isabel Jiménez Salinas a réussi à échapper à la moto en s’engageant dans une ruelle. Lorsqu’elle est rentrée chez elle, María Isabel Jiménez Salinas a entendu des coups de feu visant sa porte d’entrée, sa fenêtre et une ruelle à côté de son domicile. Un (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse