Écrire Fédération de Russie. Le militant Igor Kaliapine agressé et menacé.

AU 315/14, EUR 46/055/2014, 17 décembre 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 28 JANVIER 2015 Igor Kaliapine, défenseur russe des droits humains, a été accusé par le président tchétchène Ramzan Kadyrov d’être un « partisan du terrorisme » après qu’il a désapprouvé publiquement l’engagement pris par ce dernier de punir les familles d’insurgés présumés. Depuis lors, Igor Kaliapine a reçu des menaces de mort anonymes et a été agressé. Le 9 décembre, le défenseur des droits humains Igor Kaliapine a appelé les autorités russes à déterminer si le président tchétchène Ramzan Kadyrov avait commis une infraction pénale en s’engageant à expulser de Tchétchénie les familles d’insurgés présumés et de détruire leurs logements. Le 4 décembre, un groupe d’insurgés armés avait attaqué Grozny, la capitale tchétchène. Igor Kaliapine s’est référé à l’article 286 du Code pénal russe (« abus d’autorité »). Le lendemain, sur son compte Instagram, Ramzan Kadyrov a affirmé qu’« un certain Kaliapine a[vait] décidé de défendre des bandits et leurs familles ». Il a ajouté que « les services de sécurité dispos[aient] d’informations indiquant que quelqu’un du nom de Kaliapine avait remis de l’argent à des bandits de la part de services secrets étrangers » et qu’ils devaient vérifier « s’il s’agi[ssait] du même Kaliapine ». Le cas échéant, celui-ci serait « amené à rendre des comptes ». Igor Kaliapine, qui dirige le Groupe commun mobile rassemblant des défenseurs des droits humains qui travaillent en Tchétchénie, s’est exprimé lors d’une conférence de presse organisée à (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Libérez Ahed Tamimi

Libérez Ahed Tamimi ! Cette jeune fille risque jusqu’à 10 ans de prison pour une altercation avec des soldats israéliens. Signez la pétition