Écrire Chine. La militante Su Changlan, risque la détention à perpétuité

Action complémentaire sur l’AU 275/14, ASA 17/056/2014, 18 décembre 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 29 JANVIER 2015. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. La défenseure chinoise des droits des femmes Su Changlan a été arrêtée officiellement et inculpée d’« incitation à la subversion », infraction passible d’une peine de détention à perpétuité. On sait désormais où elle est détenue, mais elle n’a toujours pas pu consulter son avocat ni entrer en contact avec sa famille. Son amie Chen Qitong est toujours détenue sans inculpation dans un lieu tenu secret. Les charges retenues contre Su Changlan seraient liées aux commentaires qu’elle a postés sur les réseaux sociaux en soutien aux manifestations pro-démocratie à Hong Kong. Elle a été interrogée à deux reprises en septembre par la police du district de Nanhai, à Foshan, dans le centre de la province du Guangdong. Selon des amis, la police l’a avertie de ne plus poster de commentaires à ce sujet. Cependant, après avoir publié de nouveaux commentaires sur les réseaux sociaux, elle a été interpellée à son domicile par la police le 27 octobre. Son lieu de détention n’a été confirmé que lorsque sa famille a reçu une notification des charges retenues contre elle le 3 décembre, indiquant qu’elle était retenue au centre de détention du district de Nanhai. Le 25 novembre, la police de Nanhai a arrêté une de ses amies, Chen Qitong (également appelée Tian Li), qui lui fournissait une assistance juridique. Chen Qitong est (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse