Écrire Gambie. Sait Matty Jaw, défenseur des droits humains, pourrait être emprisonné

AU 321/14, AFR 27/017/2014, 19 décembre 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 30 JANVIER 2015 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le défenseur gambien des droits humains Sait Matty Jaw doit être jugé le 23 décembre, aux côtés des chercheurs Seth Yaw Kandeh et Olufemi Erinle Titus, respectivement ghanéen et nigérian, en raison du travail qu’ils ont effectué dans le cadre d’une étude. S’ils sont reconnus coupables, ils encourent jusqu’à deux ans d’emprisonnement. Sait Matty Jaw, militant des droits sociaux, a été arrêté le 5 novembre par l’Agence nationale de renseignement (NIA), aux côtés de Seth Yaw Kandeh, ressortissant ghanéen, et d’Olufemi Erinle Titus, ressortissant nigérian. Ces trois hommes travaillaient pour FACTS International Ghana Limited, une entreprise spécialisée dans les études de marché. Ils ont été arrêtés pour avoir participé à la réalisation d’un sondage sur « la bonne gouvernance et la corruption » pour le compte de Gallup. Ils ont été détenus sans inculpation pendant une semaine. Sait Matty a été libéré sous caution le 12 novembre avant d’être de nouveau arrêté le 10 décembre et poursuivi en justice, aux côtés de Seth Kandeh et d’Olufemi Titus. Ces trois hommes ont été inculpés de « conspiration en vue de commettre un délit », « défaut d’enregistrement d’une entreprise commerciale » et de deux chefs de « non-respect d’une obligation statutaire ». Le juge Samsideen Conteh, du tribunal de première instance de Banjul, leur a accordé une (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.