Écrire Tunisie. Ines Ben Othman incarcerée pour avoir dénoncé le harcèlement policier

AU 3/15, MDE 30/001/2015, 6 janvier 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 17 FÉVRIER 2015 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. La réalisatrice Ines Ben Othman a été arrêtée le 19 décembre 2014 après avoir déposé une plainte pour harcèlement contre une responsable de la police. Elle est actuellement détenue et risque un an de prison pour avoir insulté cette fonctionnaire. Le 19 décembre 2014, la réalisatrice Ines Ben Othman s’est rendue au poste de police de l’Ariana, une banlieue de la capitale, Tunis, pour porter plainte. Elle a affirmé que l’adjointe au chef de ce poste de police la harcelait depuis plusieurs mois en publiant des commentaires calomnieux à son sujet sur Facebook. Lorsqu’elle est arrivée, elle s’est disputée avec l’adjointe en question et a été arrêtée. Elle a été inculpée d’« outrage verbal à un représentant de l’État dans l’exercice de ses fonctions » au titre de l’article 125 du Code pénal, infraction passible d’un an d’emprisonnement et de 120 dinars tunisiens (environ 54 euros) d’amende. Ines Ben Othman, qui est secrétaire générale du Syndicat des techniciens de l’audiovisuel, organisation affiliée à l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), a été placée en détention le jour même et transférée à la prison pour femmes de Manouba, une ville située à l’ouest de Tunis. Ses avocats ont demandé sa libération sous caution, qui a été refusée. Le 31 décembre, le tribunal de première instance de l’Ariana a reporté au 7 janvier une décision (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.