Écrire Indonésie. Les noms des prisonniers qui risquent d’être exécutés ont été rendus publics

Action complémentaire sur l’AU 305/14, ASA 21/002/2015, 13 janvier 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 24 FÉVRIER 2015 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Les autorités indonésiennes ont rendu publics les noms de six condamnés à mort qui risquent d’être exécutés de manière imminente. Le bureau du procureur général a déclaré que ces exécutions auraient lieu avant la fin du mois de janvier. Le 5 janvier 2015, le procureur général adjoint pour les crimes généraux en Indonésie, AK Basyuni, a annoncé que son bureau prévoyait d’exécuter six condamnés à mort avant la fin du mois, au lieu de cinq comme annoncé précédemment. Le bureau du procureur général avait reporté les exécutions prévues au mois de décembre 2014, parce qu’au moins trois de ces condamnés à mort avaient présenté de nouvelles requêtes en révision auprès de la Cour suprême, conformément à une décision de la Cour constitutionnelle de 2014. Le bureau du procureur général a désormais rendu publics les noms des six personnes qui doivent être exécutées : Gunawan Santoso, Tan Joni, Agus Hadi, Pujo Lestari, Denis Namaona et Marco Archer Cardoso Moreira. Il a également annoncé qu’un peloton d’exécution a été mis sur pied sur l’île de Nusakambangan, dans la province de Java central, pour l’exécution de ces six hommes. En décembre 2014, il a été annoncé que le président n’accorderait pas la grâce à au moins 64 personnes condamnées à mort pour des infractions liées à la législation sur les stupéfiants et que les (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse