Écrire Iran. Une manifestante, Mahdieh Golrou,dénonçant des attaques, emprisonnée.

AU 11/15, MDE 13/002/2015, 19 janvier 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 2 MARS 2015 La défenseure des droits des femmes Mahdieh Golrou est détenue sans inculpation depuis plus de deux mois à la prison d’Evin à Téhéran pour avoir manifesté pacifiquement contre une série d’attaques à l’acide visant des jeunes femmes à Ispahan. Elle n’est pas autorisée à consulter son avocat, bien qu’elle ait subi des dizaines d’heures d’interrogatoire. Cette femme est une prisonnière d’opinion et doit être libérée immédiatement et sans condition. Mahdieh Golrou (également appelée Mehdieh Golru), 29 ans, est détenue depuis qu’elle a été appréhendée chez elle à Téhéran le 26 octobre 2014. À la même occasion, son téléphone portable et son ordinateur ont été confisqués. Elle a passé deux mois à l’isolement dans la section 2A de la prison – contrôlée par les pasdaran (gardiens de la révolution) – avant d’être transférée vers une cellule qu’elle partage avec une autre personne, toujours dans la même section. Le 12 janvier dernier, son dossier a été transmis au greffe de la 15e chambre du tribunal révolutionnaire de Téhéran. Mahdieh Golrou n’est pas autorisée à s’entretenir avec l’avocat engagé par ses proches pour la représenter. Elle a le droit de passer deux appels par semaine et sa famille peut la voir de temps en temps. Le 22 octobre 2014, cette militante a participé à une manifestation pacifique devant le parlement dans la capitale iranienne afin de dénoncer les violences faites aux femmes, ainsi que plusieurs attaques à l’acide lancées début octobre (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir