Écrire Chine. Craintes croissantes pour Karma Tsewang , un moine tibétain emprisonné

Action complémentaire sur l’AU 4/14, ASA 17/002/2015, 22 janvier 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 5 MARS 2015. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Karma Tsewang, un éminent moine tibétain, a été condamné à deux ans et demi d’emprisonnement en juillet ou août 2014. Ses avocats se sont vu refuser d’entrer en contact avec lui à maintes reprises et sa famille n’a pas été autorisée à lui rendre visite depuis qu’il a été détenu pour la première fois, il y a plus d’un an. Nous craignons actuellement pour sa santé et il risque de subir des actes de torture et d’autres mauvais traitements. Karma Tsewang a été appréhendé le 6 décembre 2013 à Chengdu, dans la province du Sichuan, alors qu’il était en voyage d’affaires. Il a été maintenu au secret au centre de détention du canton de Changdu (Chomdo), dans la région autonome du Tibet, jusqu’à ce que son avocat puisse lui rendre visite en février 2014. Depuis lors, d’autres avocats se sont vu refuser d’entrer en contact avec lui à plusieurs reprises. Karma Tsewang a été condamné à l’issue d’un procès secret qui s’est tenu en juillet ou août 2014 pour avoir « caché des criminels », infraction qu’il estime liée à l’attentat à la bombe perpétré contre le monastère Karma de Changdu (Chomdo) en octobre 2011. Ses avocats n’ont reçu aucun document officiel de procédure détaillant les éléments de preuve à charge et, compte tenu du caractère secret du procès et de l’impossibilité de s’entretenir avec Karma Tsewang, il leur a été difficile (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse