Écrire Equateur. Víctor Hugo et Darwin Javier Ramírez Piedra, des militants écologistes, inculpés de rébellion

AU 8/15, AMR 28/001/2015, 20 janvier 2015 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 3 MARS 2015 . Víctor Hugo et Darwin Javier Ramírez Piedra, deux frères militants écologistes et dirigeants de communauté ont été inculpés de rébellion, en dépit de l’absence d’éléments de preuve contre eux. Darwin Javier est en détention préventive depuis avril 2014, Víctor Hugo est en liberté. Il semble que les poursuites pénales à leur encontre aient pour objectif d’étouffer la campagne qu’ils mènent pour dénoncer les conséquences des activités minières sur le droit à l’eau de leur communauté. Darwin Javier Ramírez Piedra, président de la communauté de Junín, située dans la région de l’Intag, dans le nord de l’Équateur, a été arrêté le 10 avril 2014. Il avait dans un premier temps été appelé à comparaître en tant que témoin, puis il a été inculpé dans le cadre d’une affaire liée à une attaque présumée contre une délégation de la compagnie nationale des mines d’Équateur (ENAMI) le 6 avril 2014. Selon la délégation d’ENAMI, les délégués se rendaient dans la région de l’Intag pour promouvoir le projet minier de Llurimagua, lorsque sept personnes ont empêché leur voiture de passer, ont asséné un coup de poing à leur chauffeur et ont jeté une pierre sur leur pare-brise. Darwin Javier Ramírez Piedra a été maintenu en détention en dépit de l’absence d’éléments de preuve à son encontre et des témoignages de plusieurs témoins oculaires, notamment son médecin, déclarant tous qu’il était à son domicile au moment de l’attaque présumée, puisqu’il se remettait (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse