Écrire Oman. Un militant, Saeed Jaddad, en grève de la faim à la suite d’une nouvelle arrestation

Action complémentaire sur l’AU 318/14, MDE 20/002/2015, 23 janvier 2015 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 6 MARS 2015 : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. ACTION URGENTE Oman. Un militant en grève de la faim à la suite d’une nouvelle arrestation Saeed Jaddad, défenseur omanais des droits humains, est détenu au secret depuis le 21 janvier, date à laquelle il a été arrêté de nouveau à son domicile de Salalah. Il observe actuellement une grève de la faim et son état de santé est précaire. Amnesty International pense que cet homme est un prisonnier d’opinion et qu’il risque de subir des actes de torture ou d’autres mauvais traitements. Le 21 janvier vers 22 heures, environ 24 agents des forces de sécurité (policiers et militaires, dont beaucoup étaient armés) ont forcé Saeed Jaddad à quitter son domicile de Salalah, dans la province méridionale du Dhofar. Il a été arrêté de nouveau quelques semaines seulement après avoir été libéré, le 22 décembre. Le lendemain, son fils s’est rendu au parquet en espérant le voir mais il n’y a pas été autorisé. En outre, on ne lui a pas indiqué où se trouvait son père mais on l’a informé que celui-ci ne serait pas relâché avant son jugement. En 2013, Saeed Jaddad a été inculpé d’« atteinte au statut et au prestige de l’État » pour s’être entretenu avec des membres du Parlement européen et avoir prôné des réformes politiques et sociales à Oman. Les autorités ont informé des membres de sa famille qu’il serait jugé à (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse