Écrire Rabah Kadri (h), ressortissant algérien

MDE 28/003/2008 - AU 101/08 On est sans nouvelles de Rabah Kadri, ressortissant algérien expulsé de France le 15 avril, depuis qu’il est arrivé au port d’Alger, le 16. Il est possible qu’il soit détenu ou qu’il ait été remis au Département du renseignement et de la sécurité (DRS), une situation qui l’exposerait au risque d’être torturé ou soumis à d’autres formes de mauvais traitements. Rabah Kadri est arrivé à Alger le 16 avril à 10 h 30, à bord d’un bateau en provenance de Marseille (France). Il semble que les autorités françaises l’aient livré aux autorités algériennes. Des proches de Rabah Kadri venus l’attendre au port ne l’ont pas vu. Le même matin, cependant, ils ont été convoqués par la police. Lorsque le père de Rabah Kadri s’est présenté, dans le courant de la journée, au poste de police, on lui a demandé de confirmer l’identité et la nationalité de son fils. À aucun moment on ne lui a dit que son fils risquait d’être arrêté ou contraint à se présenter à la police. Ses parents sont sans nouvelles de lui depuis son arrivée. Les autorités françaises ont expulsé Rabah Kadri le lendemain de sa sortie de la prison de Val de Reuil, le 14 avril. Le 16 décembre 2004, celui-ci avait été reconnu coupable devant le tribunal correctionnel de Paris de participation à la préparation d’un attentat terroriste contre le marché de Noël de Strasbourg. Il avait été condamné à six ans d’emprisonnement, puis à l’interdiction définitive du territoire français. Le DRS est une branche de la Sécurité militaire qui est spécialisée dans les (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.