Écrire Oman. La santé de Saeed Jaddad, un militant, se dégrade

Action complémentaire sur l’AU 318/14, MDE 20/003/2015, 29 janvier 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 12 MARS 2015. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Le 26 janvier dernier, un défenseur omanais des droits humains qui mène actuellement une grève de la faim a été transféré vers Mascate, la capitale d’Oman, malgré la détérioration de son état de santé. Il a été conduit à l’hôpital le lendemain sur un brancard et inculpé d’« atteinte au statut et au prestige de l’État ». Cet homme est un prisonnier d’opinion. Le 27 janvier 2015, Saeed Jaddad est apparu devant un tribunal de Mascate, allongé sur un brancard. Il est accusé d’avoir porté « atteinte au statut et au prestige de l’État » pour s’être réuni avec des membres du Parlement européen en août 2013 et avoir réclamé des réformes politiques et sociales à Oman. Il nie ces faits et mène actuellement une grève de la faim sèche (refus d’ingérer de la nourriture et des liquides). Le même jour, son procès pour infraction à la Loi sur l’usage d’Internet s’est ouvert en son absence à Salalah, dans la province du Dhofar (sud du pays). Saeed Jaddad est détenu à l’isolement dans les locaux de l’Unité spéciale de la police à Mascate. Son état de santé est très préoccupant. Depuis sa récente arrestation le 21 janvier dernier, cet homme refuse de s’alimenter et de prendre son traitement (il souffre d’un trouble cardiaque) pour protester contre sa détention. Il a été hospitalisé à l’hôpital Sultan Qaboos à Salalah le 23 janvier. Deux (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.