Écrire Israël et Territoires Palestiniens Occupés. Condamnation reportée pour le militant palestinien Abdallah Abu Rahma

Action complémentaire sur l’AU 320/14, MDE 15/004/2015, 5 février 2015 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 19 MARS 2015 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Le militant palestinien Abdallah Abu Rahma sera condamné le 8 février par le tribunal militaire israélien d’Ofer. Il encourt cinq ans d’emprisonnement. S’il est incarcéré, Amnesty International le considérera comme un prisonnier d’opinion. Le 21 octobre 2014, Abdallah Abu Rahma a été déclaré coupable d’avoir participé à une manifestation qui s’était déroulée le 10 mai 2012 au poste de contrôle de Bitunya, près de la prison militaire israélienne d’Ofer. Ce rassemblement visait à commémorer la Nakba (« catastrophe » en arabe, au cours de laquelle plus de 700 000 Palestiniens ont perdu leur logement en 1948) et à adresser un message de solidarité aux prisonniers et détenus palestiniens. La condamnation d’Abdallah Abu Rahma, initialement prévue pour le 5 janvier, a été reportée au 8 février. Outre la peine d’emprisonnement à laquelle Abdallah Abu Rahma sera condamné dans cette affaire, il est possible que le tribunal fasse appliquer deux peines de six mois avec sursis qui avaient été prononcées en 2010. En effet, cet homme avait été déclaré coupable de plusieurs chefs dans deux autres affaires : d’une part, « incitation » et « organisation de manifestations illégales et participation à ces rassemblements » entre 2005 et 2009 et, d’autre part, non-respect d’un couvre-feu militaire instauré dans son village, (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse