Écrire Syrie. Louay Hussein risque une peine de prison inique

Action complémentaire sur l’AU 289/14, MDE 24/008/2015, 6 février 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 19 MARS 2015. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Le militant politique syrien Louay Hussein est accusé d’« affaiblir le sentiment national » et de « saper le moral de la nation ». La deuxième audience de son procès est fixée au 9 février, et sa famille s’attend à ce qu’il soit condamné. Louay Hussein a comparu devant le tribunal pénal à Damas, le 4 février, pour avoir « affaibli le sentiment national » et « sapé le moral de la nation ». Selon un contact local, lors de sa première audience ce jour-là, Louay Hussein a nié ces accusations et a invoqué le droit à la liberté d’expression inscrit dans la Constitution et les lois syriennes. Son avocat a demandé au parquet de présenter des preuves susceptibles d’étayer les charges retenues contre lui ; le juge a ordonné la tenue d’une deuxième audience, fixée au 9 février, au cours de laquelle l’accusation devrait présenter des éléments de preuve. Louay Hussein, qui dirige le mouvement politique Construire l’État syrien, et est un écrivain ouvertement opposé au régime, se rendait au Liban lorsqu’il a été arrêté le 12 novembre 2014. Il était détenu à la prison d’Adra durant son procès. Les accusations portées contre lui – « affaiblir le sentiment national » et « saper le moral de la nation » – se fondent sur un article que Louay Hussein a publié le 24 juin 2014, dans lequel il affirmait que « l’État syrien était en train de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.