Écrire Egypte. Des journalistes d’Al Jazira, Mohamed Fahmy et Baher Mohamed, doivent bientot être rejugés

Action complémentaire sur l’AU 83/14, MDE 12/008/2015, 9 février 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 23 MARS 2015 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Les autorités ont annoncé que les journalistes Mohamed Fahmy et Baher Mohamed seront rejugés jeudi 12 février. Ils sont tous deux des prisonniers d’opinion. Peter Greste a été expulsé vers Chypre le 1er février et se trouve désormais avec sa famille en Australie. Les autorités ont indiqué à Mohamed Fahmy avant son procès en appel le 1er janvier que renoncer à sa nationalité égyptienne serait la « seule issue » pour lui, a déclaré sa famille. Le journaliste aurait alors abandonné sa nationalité peu après. Mohamed Fahmy avait espéré qu’il serait expulsé vers le Canada mais il se trouve toujours en détention en attente d’un nouveau procès. Les autorités n’ont montré aucune intention de libérer Baher Mohamed. Sa famille a dit à Amnesty International être inquiète face à son maintien en détention, affirmant qu’il était incarcéré pour avoir effectué son travail de journaliste. Un autre groupe d’hommes emprisonnés dans la même affaire doit également être rejugé : Sohaib Saad Mohamed Mohamed, Khaled Mohamed Abdulraouf Mohamed, Shadi Abdul Hameed Abdul Azeem Ibrahim et Khalid Abdulrahman Mahmoud Ahmed Abdulwahab. Lors de leur procès l’an dernier, le ministère public n’a présenté aucun élément démontrant leur implication dans des actes terroristes. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir