Écrire Chine. Des partisans des manifestations de Hong Kong torturés

Action complémentaire sur l’AU 255/14, ASA 17/006/2015, 12 février 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 26 MARS 2015. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Au moins 27 personnes sont maintenues en détention en Chine après avoir exprimé leur soutien avec les manifestations en faveur de la démocratie à Hong Kong. Parmi elles, neuf n’ont pas pu consulter d’avocat, quatre se trouvent dans un endroit inconnu et au moins deux auraient été torturées. Elles risquent toutes de subir des actes de torture ou d’autres mauvais traitements. Le poète Wang Zang a été arrêté en octobre 2014 après avoir publié une photo de lui tenant un parapluie, symbole des événements de Hong Kong. Il est soupçonné d’avoir « cherché à provoquer des conflits et troublé l’ordre public », ce qui est passible d’une peine maximale de cinq ans d’emprisonnement. Cet homme n’a pas pu voir son avocat avant le 25 décembre. Il lui a alors expliqué qu’il avait été interrogé sans interruption pendant cinq jours, durant lesquels il a reçu des coups de pied et de poing, et s’est vu privé de sommeil et forcé de rester debout la plupart du temps. Il a ajouté qu’il pensait avoir eu un infarctus pendant son interrogatoire, mais qu’il n’avait reçu aucun traitement. La défenseure des droits des femmes Li Yufeng a été officiellement appréhendée le 6 novembre pour les mêmes motifs que Wang Zang, après avoir exprimé en ligne son soutien avec le mouvement de protestation. Le 4 février, elle a confié à son avocat qu’elle (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse