Écrire Israël et Territoires Palestiniens Occupés. Le militant Abdallah Abu Rahma risque la prison pour avoir manifesté pacifiquement

Action complémentaire sur l’AU 320/14, MDE 15/006/2015, 11 février 2015 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 25 MARS 2015. Abdallah Abu Rahma, militant palestinien de premier plan qui prône la protestation pacifique, sera condamné le 23 février par un juge militaire israélien. S’il est incarcéré, Amnesty International le considérera comme un prisonnier d’opinion dont la détention, à vocation punitive, visera à le réduire au silence et à mettre fin à ses manifestations pacifiques dans la Cisjordanie occupée. Le 8 février, lors d’une audience consacrée à la détermination de la peine, le parquet militaire israélien a avancé que, bien que les accusations à l’encontre d’Abdallah Abu Rahma portent sur des activités non violentes, cet homme devait être envoyé en prison pour « de nombreux mois » afin de transmettre un « message sans équivoque [aux] manifestants [et de leur signifier ainsi qu’ils] étaient absolument tenus d’obéir aux ordres des forces de sécurité [et que] quiconque désobéissait devait s’attendre à être emprisonné [...] ». Afin d’étayer ses réquisitions en faveur d’une peine d’emprisonnement, il a ajouté qu’il était peu probable qu’Abdallah Abu Rahma abandonne son mode de protestation. Le 23 février, le tribunal militaire prononcera une peine à l’encontre de cet homme. Le 21 octobre 2014, Abdallah Abu Rahma a été déclaré coupable d’obstruction à l’égard d’un militaire dans l’exercice de ses fonctions après s’être placé devant des bulldozers de l’armée israélienne transportant des blocs de béton destinés à servir de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.