Écrire Bahreïn. Début du procès en appel de Nabeel Rajab

Action complémentaire sur l’AU 249/14, MDE 11/007/2015, 12 février 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 26 MARS 2015 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Le procès en appel du défenseur bahreïnite des droits humains Nabeel Rajab a commencé. Cet homme a été condamné le 20 janvier dernier à six mois de prison pour « outrage public aux institutions officielles ». S’il est incarcéré, Amnesty International le considérera comme un prisonnier d’opinion. Le procès en appel de Nabeel Rajab a commencé le 11 février 2015 devant la cour d’appel de Manama, la capitale du pays. Cet homme était présent à l’audience qui n’a duré que quelques minutes. Son avocat a demandé à ce que l’interdiction de voyager pesant sur lui soit levée, mais le juge a refusé cette requête et ajourné le procès au 4 mars prochain. Le 20 janvier 2015, Nabeel Rajab a été condamné à six mois de prison pour « outrage public aux institutions officielles » après avoir publié des commentaires sur Twitter, jugés offensants envers les ministres de la Défense et de l’Intérieur. Il a été sanctionné en vertu de l’article 216 du code pénal bahreïnite, qui érige en infraction toute insulte formulée « par tout moyen d’expression envers l’Assemblée nationale, les institutions constitutionnelles, l’armée, les tribunaux, les autorités ou les agences gouvernementales ». Les textes législatifs qui érigent en infraction l’exercice pacifique du droit à la liberté d’expression, d’association et de réunion, y compris l’article (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.