Écrire Egypte. Les journalistes d’al Jazeera Mohamed Fahmy et Baher Mohamed, libérés en attendant la suite de leur procès

Action complémentaire sur l’AU 83/14, MDE 12/010/2015, 13 février 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 27 MARS 2015. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Le 12 février dernier, un tribunal égyptien a ordonné la libération conditionnelle des journalistes Mohamed Fahmy et Baher Mohamed. Ces deux prisonniers d’opinion ont été relâchés le soir même après plus de 400 jours de détention. La prochaine audience de leur procès est prévue pour le 23 février. Le tribunal pénal du Caire a ordonné la libération conditionnelle de Mohamed Fahmy et Baher Mohamed à l’issue de la première audience de leur second procès pour avoir « diffusé de fausses informations » et aidé les Frères musulmans. La cour a également décidé de la remise en liberté de quatre autres hommes détenus dans le cadre de la même affaire : Sohaib Saad Mohamed Mohamed, Khaled Mohamed Abdulraouf Mohamed, Shadi Abdul Hameed Abdul Azeem Ibrahim et Khalid Abdulrahman Mahmoud Ahmed Abdulwahab. Mohamed Fahmy est le seul à avoir dû payer une caution, s’élevant à 250 000 livres égyptiennes (soit près de 29 000 euros). La famille de cet homme a expliqué que les six prévenus devaient se présenter dans un poste de police chaque jour et assister aux prochaines audiences de leur procès sous peine d’être à nouveau arrêtés. Le tribunal a fixé la prochaine audience au 23 février. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS, en arabe, en anglais ou dans votre propre (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse