Écrire Colombie. Des responsables afro-colombiens font l’objet de menaces

AU 33/15, AMR 23/006/2015, 13 février 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 27 MARS 2015 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Des responsables de la communauté afro-colombienne de La Toma, une localité de la municipalité de Suárez, dans le département de Cauca (sud-ouest de la Colombie), ont été menacés par des paramilitaires en raison des actions qu’ils mènent pour mettre fin aux activités minières illégales sur les terres de la communauté. Le 8 février, Sabino Lucumi, président du conseil de la communauté afro-colombienne de La Toma, a reçu un SMS le menaçant de mort. Eduar Mina, coordinateur du Comité des droits de l’homme de La Toma, Jhon Jairo Valverde, le responsable financier et Francia Márquez, la représentante juridique, étaient également nommés et visés par les menaces. Le message, signé par le groupe paramilitaire Aguilas Negras, indiquait : « On a déjà repéré toutes les balances du conseil communautaire de La Toma qui s’opposent au développement de la communauté […] et qui ont ordonné l’incinération des machines. On est déjà au courant des déplacements des responsables et de vos familles […] et on a pour ordre de purger le sud du Valle del Cauca de ceux qui bloquent les routes [...] ». Ce message fait suite à de nombreuses autres menaces de mort dirigées contre des responsables de la communauté ces derniers mois, après qu’ils ont demandé aux autorités régionales et nationales de prendre des mesures pour mettre fin aux activités (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse