Écrire Venezuela. Descente dans les cellules des chefs de l’opposition Leopoldo López et Daniel Ceballos

Action complémentaire sur l’AU 33/14, AMR 53/016/2015, 16 février 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 30 MARS 2015 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Les cellules des chefs de l’opposition Leopoldo López et Daniel Ceballos ont été fouillées, ce qui semble constituer un acte d’intimidation. Ces deux hommes sont détenus arbitrairement depuis février et mars 2014 respectivement, à la suite du mouvement de protestation qui a secoué le pays. Ces hommes doivent être libérés immédiatement. Tôt dans la matinée du 13 février 2015, le personnel de la prison a fait une descente dans les cellules de Leopoldo López et Daniel Ceballos et déchiré une partie de leurs affaires, comme des photos et des documents. On ignore les raisons de cet événement. Selon les familles des deux hommes, le personnel a essayé une première fois d’entrer dans leurs cellules mais ils ont bloqué les portes avec des barres de fer. Une vingtaine d’hommes armés seraient ensuite revenus et auraient utilisé un chalumeau pour rentrer. Leopoldo López et Daniel Ceballos sont incarcérés au Centre national des accusés militaires, prison militaire située à Los Teques à la périphérie de Caracas, la capitale du pays. Ces deux hommes sont jugés dans une affaire relative aux manifestations antigouvernementales qui ont secoué le pays entre février et juillet 2014. Leopoldo López, dirigeant du parti de l’opposition Voluntad Popular (« Volonté populaire »), est détenu depuis le 18 février 2014 et accusé (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse