Écrire Brésil. Douze personnes tuées par la police militaire

AU 37/15, AMR 19/002/2015, 16 février 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 15 AVRIL 2015. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Douze personnes ont été abattues et quatre autres blessées par des policiers militaires lors d’une opération menée dans le quartier de Cabula, dans la ville de Salvador, dans le nord-est du Brésil. Les habitants ont déclaré se sentir menacés et effrayés car la police militaire maintient sa présence dans le quartier depuis lors. À l’aube du 6 février, l’opération menée par l’Unité spéciale de ronde (RONDESP) dans le quartier de Cabula, à Salvador, dans l’État de Bahia, s’est soldée par la mort de 12 habitants ; quatre autres ont été blessés. Toutes les victimes étaient des hommes, et la plupart d’entre eux étaient jeunes et noirs. Selon les habitants de Cabula avec lesquels Amnesty International s’est entretenue, les jeunes s’étaient rendus et ont été délibérément abattus par les policiers militaires. Des éléments prouvent qu’il n’y a pas eu d’analyse médicolégale minutieuse de la scène de crime et que cette scène de crime a pu être altérée. Les habitants affirment qu’ils sont effrayés et se sentent menacés, car depuis cette opération les policiers militaires maintiennent une présence constante et intimidante dans le quartier. Les habitants ont peur de s’identifier et affirment que les violences policières dans le quartier sont fréquentes. Plusieurs membres de la campagne « Réagissez ou vous serez tués », important mouvement qui s’efforce de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.