Écrire Myanmar. Des manifestants pacifiques condamnés à la prison.

Action complémentaire sur l’AU 05/15, ASA 16/012/2015, 19 février 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 2 AVRIL 2015 Quatorze membres de la communauté de Michaungkan au Myanmar ont été condamnés à six mois de prison pour avoir participé à des manifestations pacifiques. Ce sont des prisonniers d’opinion qui doivent être libérés immédiatement et sans condition. Les habitants de Michaungkan affirment que l’armée du Myanmar leur a confisqué leurs terres au début des années 1990. Ils en demandent la restitution et réclament réparation. En mars 2014, ces personnes ont décidé d’organiser un sit-in pacifique près des jardins Maha Bandoola à Yangon, la plus grande ville du pays. Le 12 décembre dernier, certaines se sont rapprochées de la mairie de Yangon. Quatorze membres de la communauté ont été arrêtés le 23 décembre lorsque la police a mis un terme au mouvement de protestation. Le 18 février 2015, le tribunal municipal de Kyauktada, à Yangon, a condamné ces personnes à un total de six mois de prison pour leur participation à des manifestations pacifiques. Cette sentence comprend une peine de cinq mois d’emprisonnement liée au sit-in de décembre devant la mairie de Yangon, dont un mois pour manifestation sans autorisation en vertu de l’article 18 de la Loi sur les rassemblements et les défilés pacifiques, trois mois pour « rassemblement illégal » et un mois pour obstruction en vertu respectivement des articles 143 et 341 du code pénal du Myanmar. Les 14 prévenus ont également été sanctionnés d’un mois supplémentaire pour (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse