Écrire Israël et Territoires Palestiniens Occupés. Peine de prison avec sursis pour Abdallah Abu Rahma.

Action complémentaire sur l’AU 320/14, MDE 15/1067/2015, 24 février 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 7 AVRIL 2015 Abdallah Abu Rahma a été condamné à quatre mois de prison avec sursis et une amende équivalente à environ 1 150 euros par un tribunal militaire israélien. Cette juridiction a en revanche rejeté la demande du parquet militaire en vue d’obtenir une peine de prison ferme et plus longue. Abdallah Abu Rahma a été condamné le 23 février à quatre mois de prison avec sursis et une amende équivalente à environ 1 150 euros. Il devra purger la peine d’emprisonnement s’il fait la moindre action, au cours des trois prochaines années, que les autorités considèrent comme violente ou faisant « obstruction à un militaire dans l’exercice de ses fonctions », infraction dont il a été déclaré coupable en octobre 2014 après s’être placé devant des bulldozers de l’armée israélienne lors d’une manifestation organisée au poste de contrôle de Bitunya, en Cisjordanie, en mai 2012. En prononçant sa condamnation, le juge a souligné qu’Abdallah Abu Rahma n’avait pas été reconnu coupable d’avoir participé à une manifestation. Selon son avocat, cela contredit de façon directe les conclusions du tribunal en octobre 2014. Dans son explication de la peine prononcée, le juge a conclu que l’action d’Abdallah Abu Rahma n’avait été ni préméditée, ni violente mais constituait plutôt un acte de résistance passive n’ayant entraîné aucun dommage important. Il a par ailleurs pris en compte deux éléments présentés par la défense : le fait que (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse